À Cuba, grâce à l’abolition des pesticides, les abeilles sont en excellente santé !

abeilles mielProduire sans chimie a des conséquences précieuses pour l’environnement et les pollinisateurs. La preuve avec l’exemple cubain.

Depuis le début des années 1990, Cuba n’utilise plus de pesticides, l’ex-URSS ayant cessé de leur en fournir. L’agriculture est donc essentiellement devenue biologique, ce qui influence directement la santé des abeilles, dont la qualité du miel biologique en fait une des richesses du pays.

abeille-butine2D’après les apiculteurs cubains, les rendements de miel sont en moyenne plus importants de moitié que ceux de l’Hexagone, pour un miel de qualité. Tout le miel de Cuba pourrait être certifié biologique. Une bonne santé des abeilles est liée à un milieu naturel préservé.

Après l’effondrement en 1991 de l’Union Soviétique, principal partenaire commercial de Cuba, l’île n’a pas été en mesure d’acheter des pesticides en raison d’un manque de devises étrangères et de l’embargo commercial américain. Par nécessité, le gouvernement a adopté l’agriculture biologique, et les politiques ont dû s’en tenir.

Maintenant que les États-Unis assouplissent leur embargo suite à la restauration des relations diplomatiques l’année dernière, les exportateurs de miel bio de Cuba pourraient voir une croissance significative si le gouvernement soutient l’industrie, disent les apiculteurs.

Raul Velasquez, apiculteur : « Le gouvernement n’est pas autorisé à nous vendre des produits chimiques. Ça pourrait être la raison pour laquelle les abeilles ne meurent pas ici comme dans d’autres endroits. C’est un environnement très naturel ici ».abeille vole
En effet, les apiculteurs d’Europe, des États-Unis, du Canada, et d’autres régions visent les pesticides comme responsables de la mort de leurs abeilles. Un atout de taille pour le secteur apicole biologique de Cuba, qui peut espérer un avenir prospère, le miel ayant une valeur supérieure à celle du pétrole.

Un autre territoire prouve lui aussi que l’absence de pesticides encourage le retour des abeilles : l’île d’Ouessant, non loin des côtes bretonnes, les pesticides y sont rares et bizarrement, les abeilles se portent bien. En effet, les mortalités hivernales dans les ruches y sont mesurées à 3 % en moyenne contre 30 % à 40 % sur le continent, à tel point que l’abeille noire d’Ouessant est multipliée pour remplacer celles qui disparaissent ailleurs en France. Une preuve supplémentaire qui montre que les pesticides ont une influence directe sur la mort des abeilles.

Auteur : Alchimie des Bougies

Fabricant de bougies artisanales en cire d'abeille.

Laisser un commentaire